Connecte-toi avec nous

Environnement

Un second foyer de grippe aviaire détecté en Vendée.

Published

on

DR

Ce dimanche 9 janvier 2022, un second foyer d’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N1 a été détecté en Vendée.

Un premier cas contaminé par ce pathogène sur un lot de 12800 dindes chez un éleveur professionnel de Beaufou, ayant pour origine une contamination par l’avifaune sauvage, avait été confirmé par le laboratoire national de référence le 2 janvier 2022. Après abattage de l’ensemble des volailles présentes au site et la réalisation de visites et prélèvements par les vétérinaires sanitaires dans les élevages situés dans un rayon de 3km autour du foyer, cette zone se stabilise.

Dimanche 09 janvier 2022, un deuxième foyer est confirmé en Vendée sur la commune de Saint Hilaire des Loges dans un élevage de canards. L’abattage des 15 000 canards présents dans le bâtiment infecté a eu lieu hier, ce lundi. Selon le communiqué de presse du préfet de la Vendée, le reste des volailles toujours présentes sur site seront bientôt abattues.

La Direction départementale de la protection des populations (DDPP), est mobilisée aux côtés de l’éleveur qui sera indemnisé des pertes directes liées à l’abattage des volailles, des frais liés à la désinfection des locaux, ainsi que des pertes indirectes dues à la remise en place de nouveaux oiseaux. Une cellule d’accompagnement pour les éleveurs est également mise en place par la Chambre d’agriculture.

Les mesures de sécurité

Des zones réglementées de protection et de surveillance sont donc mises en place dans un rayon de 3 et 10 km ayant pour objet d’interdire les déplacements d’oiseaux en sortie et entrée de zones. Ces zones concernent la Vendée mais également le département des Deux-Sèvres.

Les communes vendéennes concernées dans le rayon des 3 km sont : Saint-Hilaire-des-Loges, Faymoreau, Foussais-Payre.

Les communes vendéennes concernées par la zone des 10km sont (au territoire des communes) : les trois communes précitées et Marillet, Mervent, Nieul-sur-L’Aautise, Puy-deSerre, Saint-Hilaire-de-Voust, Saint-Michel-le-Cloucq, Xanton-Chassenon.

Avec ces deux foyers, des mesures de sécurité s’imposent d’autant plus. En effet, si les deux foyers vendéens sont dus au même virus influenza H5N1 hautement pathogène, ils n’ont aucun lien entre eux : il s’agit de deux introductions virales distinctes à partir de l’avifaune sauvage. Pour tous les acteurs du milieu, il faut donc veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité.

Le respect de toutes ces mesures fera l’objet de contrôles renforcés par des agents de la DDPP de Vendée durant les semaines à venir. La préfecture encourage les détenteurs d’oiseaux (professionnels et particuliers) à déclarer au plus vite toute suspicion (mortalités anormales notamment) à son vétérinaire sanitaire ou à défaut à la DDPP de Vendée (ddpp-spa@vendee.gouv.fr)

Ce communiqué de presse rappelle que cette maladie n’affecte que les oiseaux et que la consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l’homme.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 54 = 61