Connecte-toi avec nous

Sport

Vendée Globe. Les arrivées de ce week-end toujours à huit clos

Published

on

Vendée Globe. Les arrivées de ce week-end toujours à huit clos (DR)

Via un communiqué de presse, la préfecture de le Vendée a souhaité rappeler que les arrivées attendues pour cette fin de semaine se feront à huit clos, comme les précédentes. Des contrôles auront lieu afin de verbaliser les personnes en infraction.

Deux nouvelles arrivées devraient avoir lieu en fin de semaine. La préfecture rappelle qu’il est interdit de circuler sur certains axes de la commune des Sables-d’Olonne demain, ce samedi 6 février, de 6h à 14h. Ces mesures contraignantes sont prises dans le cadre d’une situation sanitaire qui se dégrade sur le territoire français avec la progression des contaminations par les différents variants. Les autorités demandent à chacun de respecter les mesures en vigueur : gestes barrières, distanciation mais aussi, dans ce cas précis, l’interdiction des rassemblements sur la voie publique et le couvre-feu.

Les axes fermés à la circulation restent les mêmes qu’aux premières arrivées :

  • la petite jetée et la grande jetée, et leurs passerelles d’accès respectives ;
  • ensemble des cheminements piétonniers autour de la Salle des Gardes et du prieuré Saint-Nicolas, promenade Jean XXIII (de la rue Saint-Nicolas au quai du brise lames), quai du brise lames, quai des Boucaniers, quai Georges V, quai Rousseau Mechin, quai Alain Gerbaud, quai Albert Prouteau, quai Amiral de la Gravière, cheminement piéton entre le ponton N du port de la Cabaude et le quai treuil inclus, quai René Guiné, quai Dingler ;
  • promenade Wilson et promenade de l’Amiral Lafargue, de la base de mer au Palais de justice, et la partie de la grande plage se situant au droit de cette zone.

Cette interdiction ne s’applique pas aux riverains qui doivent se munir d’un justificatif de domicile à présenter aux services de sécurité et de secours ainsi qu’aux journalistes accrédités par l’organisation du Vendée Globe. Les forces de l’ordre seront présentes pour verbaliser les éventuels contrevenants, qui seront passibles d’une amende de 135 euros (majorée à 375 euros en cas de non-paiement dans les délais), de 200 euros en cas de réitération de l’infraction dans un délai de 15 jours (majorée à 450 euros en cas de non-paiement dans les délais) et jusqu’à 3750 euros et 6 mois d’emprisonnement s’il s’agit de la troisième infraction dans un délai d’un mois.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 6 = 15