Connecte-toi avec nous

Faits Divers

Saint-Jean-de-Monts: des faux vêtements Hugo Boss vendus

Published

on

Des faux vêtements Hugo Boss ont été vendus à Saint-Jean-de-Monts. Une jeune femme de 22 ans qui a ouvert un magasin de vêtements à Saint-Jean-de-Monts est suspecté de contrefaçon.

Fin juillet 2018, la jeune femme est suspectée d’avoir à l’intérieur et à l’extérieur proposé à la vente de la marchandise sous une marque contrefaisante, Hugo Boss. Le président Nicolas Pautrat interroge sur la provenance des marchandises : « Je suis allée les acheter à Aubervilliers, je me suis fait avoir, je pensais que leur mise en vente était réalisée en toute légalité », indique la prévenue selon le Courrier Vendéen.

La jeune femme ajoute, « le lot était dégriffé, le commercial m’a dit que c’était normal, j’ai fait confiance ». Un lot de 77 vêtements dont 61 seraient de la production frauduleuse au détriment de la marque Hugo Boss. Des gendarmes en civil se faisant passer pour des clients ont essayé plusieurs vêtements en cabine qui ont pris en photo plusieurs éléments. Des photos transmises à la société Hugo Boss, qui a lancé la procédure judiciaire pour violation du code de la propriété intellectuelle.

Me Claire Abello l’avocate de la commerçante conteste le procédé employé par les gendarmes et doit entraîner la nullité de la procédure, « entrer dans un magasin, prendre des photos à l’insu de la propriétaire est une violation de domicile, même si celui-ci est ouvert au public ». La nullité ne sera pas retenue.

Etant la première fois pour la jeune femme, la bonne foi est plaidée par les gendarmes, en revanche, à titre d’avertissement le ministère public réclame une peine de 600 euros d’amende avec sursis. Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 23 juillet prochain.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 8 =