Connecte-toi avec nous

Culture

Aux Herbiers, le cinéma Grand Ecran rouvre ce 22 juin

Published

on

Après 3 mois de fermeture, le cinéma Grand Ecran rouvre ce 22 juin. Distanciation physique, réservation en ligne, jauge divisée par deux ou encore séances espacées… De nombreuses  mesures  pour permettre à chaque spectateur de profiter d’un film en toute sécurité.

Les cinémas sont de nouveau autorisés à diffuser des films dans leurs salles trois mois après la dernière séance. Ce lundi 22 juin à 20h30 le cinéma rouvre avec le  film « La bonne épouse » avec Juliette Binoche. Le cinéma va certainement réaliser son nombre d’entrées le plus faible depuis sa création. 2 séances sont prévues (De Gaulle le 23 juin à 20h30) seulement en cette fin de semaine cinématographique. 

« On aurait pu attendre le 24 juin pour se caler sur le rythme des sorties. On a préféré se lancer dès l’ouverture car les bénévoles sont prêts et ont hâte d’être là ». Selon Moïse Maindron, président de l’association qui gère le cinéma municipal sur le site de la Ville des Herbiers

 

Jauge divisée par deux 

La grande salle qui permet d’accueillir 360 spectateurs en temps normal va être divisée par deux pour respecter les distanciations physiques. « On va diviser la jauge par deux pour accueillir 180 spectateurs maximum », annonce Moïse Maindron. Dans la salle, le protocole de mesures barrière est en place avec 1 mètre entre chaque personne dans le hall, achat en ligne des places conseillé, paiement par carte privilégié au guichet, port du masque dans le hall et les allées, un siège sur deux condamné entre les spectateurs ou groupes de spectateurs (famille).

 

Des séances espacées 

De plus, les séances seront espacées pour éviter l’attente devant le cinéma et donc les regroupements. « Au lieu d’avoir 4 séances dans l’après-midi et en soirée (14h-16h-18h-20h30), nous n’en ferons plus que 3 (14h-17h-20h30) et nous ne pourrons plus organiser de séances à 22h30 pour l’instant ».  Avec 60 000 entrées annuelles, le cinéma a déjà perdu environ 15 000 places avec la crise.

« C’est sûr que cette année va être difficile en terme d’entrées mais nous avons la chance d’avoir un fonctionnement associatif qui ne va pas trop impacté nos finances. Nous avons néanmoins des charges et surtout un gros projet – le cinéma 5 salles en construction – que nous finançons avec la mairie », précise le président.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 85 = 89