Connecte-toi avec nous

Faits Divers

Sables d’Olonne : une femme fortement alcoolisée en garde à vue après une bagarre et des insultes envers la police

Published

on

Une femme a été placé en garde à vue cette nuit après une bagarre sur le Remblai et de nombreuses insultes envers les forces de l’ordre.

Cette nuit, aux Sables d’Olonne, il était 03h00 lorsque les policiers se sont rendus en urgence pour une bagarre générale sur le Remblai, à hauteur de la Pendule. Rapidement sur place, point de rixe, du monde certes mais seulement un peu d’émoi, provoqué par une jeune femme totalement hystérique qui aurait distribué quelques coups à d’autres filles. Originaire du Loiret, la jeune femme, visiblement très alcoolisée, a été interpellé par les policiers pour sa propre sécurité afin de la conduire en chambre de dégrisement, le temps de retrouver tous ses esprits. Malheureusement, durant tout le trajet qui la conduisait réglementairement au centre hospitalier local pour s’y faire examiner, elle a insulté copieusement les policiers avec des mots choisis « faisant souvent référence aux parties intimes du corps humain, leur crachait dessus, griffait une policière et tentait de leur donner des coups avec ses membres inférieurs » ont indiqué les forces de l’ordre. Lors de son examen médical, elle tenait sensiblement le même discours ordurier auprès des personnels soignants.

Elle a été placée e garde à vue

Si sa forte alcoolisation peut en partie expliquer la cause de sa grande excitation, cela ne peut en rien l’excuser. Elle a été placée en garde à vue sans qu’il soit possible de relever son taux d’alcool. Ce matin, à 09h00, alors que les enquêteurs souhaitaient procéder à son audition, elle se soumettait à la vérification de son alcoolémie qui affichait encore un taux de plus d’un gramme. Les enquêteurs vont devoir attendre encore un peu avant qu’elle soit en capacité de fournir des bribes d’informations sur son « état second » de la nuit.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

52 + = 58