Connecte-toi avec nous

Sport

Yannick Bestaven remporte le Vendée Globe 2020-2021

Published

on

Yannick Bestaven (Maitre Coq IV) remporte la 9e édition du Vendée Globe ! © Boris Herrmann / Seaexplorer – YC de Monaco

Grâce au temps de compensation lié à sa déroute pour venir en aide à Kévin Escoffier, le skipper de Maître Coq IV, Yannick Bestaven, remporte l’édition 2020-2021 du Vendée Globe. Le marin originaire de Saint-Nazaire a bouclé son tour du monde en 80 jours, 03 heures et 44 minutes (bonification appliquée).

La 9e édition du Vendée Globe à poursuit son lot de surprise jusqu’au bout. Loin d’être le favori lors du départ de la course, le 8 novembre dernier, Yannick Bestaven aura marqué les esprits tout au long de ce tour du monde. Après 80 jours, 03 heures et 44 minutes (bonification appliquée) le marin de 48 ans et originaire de Saint-Nazaire remporte le Vendée Globe. Malgré un passage en troisième position sur la ligne d’arrivée, le skipper de Maître Coq IV a bénéficié d’un temps de compensation après sa déroute volontaire pour venir en aide à Kévin Escoffier, naufragé du son IMOCA « PRB ». Pour avoir bénéficié d’une compensation de 10h15, avec une arrivée à 4h23 du matin, Yannick Bestaven a donc récupéré la première place à Charlie Dalin (Apivia), premier skipper à avoir franchi la ligne d’arrivée du Vendée Globe.

Une déroute vers la victoire

Le 30 novembre dernier, Charlie Dalin côtoyait déjà la première place de la course, au large du Cap de Bonne-Espérance, lorsque Kévin Escoffier (PRB), alors 3e, a vu son IMOCA se remplir d’eau. Après avoir alerté la direction de course par WhatsApp, Kévin Escoffier a vu le trio Yannick Bestaven, Boris Herrmann et Jean Le Cam, qui l’accueillera quelques jours sur son bateau. Damien Seguin viendra également soutenir le petit groupe mais n’aura pas la chance de bénéficier de bonification. Plus tard, le jury aura attribué 6h de compensation à Boris Herrmann qui aurait pu en profiter avant de percuter un bateau de pêche. Jean Le Cam aura bénéficié de 16h15 de compensation et Yannick Bestaven, de 10h15. Grâce à ce temps de compensation, Yannick Bestaven peut donc triompher sur le chenal des Sables d’Olonne. Il devient ainsi le 8e vainqueur du Vendée Globe.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 1 = 3