Connecte-toi avec nous

Non classé

Une figure bouinaise, Théodore Rousseau, nous a quitté hier. Le collectif Lumières de Jade lui rend hommage.

Published

on

Une figure bouinaise, Théodore Rousseau, nous a quitté hier. Le collectif Lumières de Jade lui rend hommage. (DR)

Théodore Rousseau, grande figure de Bouin, vient de s’éteindre hier à l’âge de 82 ans.

Ce jeudi 9 avril 2020, le collectif Lumières rend un homme vibrant à Théodore Rousseau, qui s’est éteint hier à l’âge de 82 ans.

« Ce fut l’homme du patrimoine local, ce conservateur des pièces d’histoire, cet érudit des anecdotes ethnologiques qui, dans la lignée de Sébastien Luneau et du Docteur Paul Pelletier, su rapporter et conserver l’indispensable à l’approche et la connaissance de ce qui constitue d’être, y compris aujourd’hui, une particularité qu’aucune des îles française ne peut revendiquer. 

Car sa culture comme l’histoire locale ont toujours été un ressort indispensable à se présence et son travail en l’Isle de Bouing et à un certain rayonnement culturel de la commune, qui, depuis son désengagement des affaires de la cité, hélas, a bien disparu. 

Rappelons simplement qu’il donna avec d’autres citoyens de la culture de la commune, les moyens au Grand Logis, « maison du Bailly » aimait-il précisé, de parler des enfants artistes du village, telle est la célèbre rétrospective d’Yvon Traineau, en 2000, l’exposition des œuvres d’Emmanuel Lansyer en 2002 ; nous l’avons d’ailleurs naturellement retrouvé 15 ans après, lors de l’hommage rendu par l’association à la mort d’Yvon Traineau. 

Nous sommes fiers d’avoir pu le compter près de nos artistes dès la création de l’association Lumières de Jade, recevant son soutien indéféctible, même dans les performances artistiques les plus aventurières comme le jeté des toiles dans les eux du Port des Brochets. Nous luis sommes redevable d’avoir été la cheville ouvrière de la création en 2018 de la Société savante de l’histoire entre marais, mer et bocage et de l’élaboration de sa revue, de la Gazette du Port des Brochets qui a déjà vu conter sur nombre de ses archives, l’histoire de la Chapelle Saint Julien et des 12 moulins de Bouin.

La dernière image que nous retenons de cet ami des arts et des lettres est sa venue l’an dernier, au vernissage de la rétrospective anniversaire des 68 artistes internationaux de l’association, donnée en la maison éclusière du Port de Brochets. « 

 

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

91 − 86 =