Connecte-toi avec nous

Culture

Coronavirus : Le Puy du Fou n’a bénéficié d' »aucun passe-droit », assure Roselyne Bachelot, ex-députe du Maine-et-Loire et Ministre de la Culture.

Published

on

Le Puy du Fou

Si le Le Puy du Fou en Vendée peut recevoir jusqu’à 9.000 personnes, ce n’est pas grâce à un « passe-droit », a assuré la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot et ex-député de la première circonscription de Maine-et-Loire.

Le Puy du Fou, autorisé à accueillir jusqu’à 9.000 personnes pour un spectacle en dépit des restrictions liée à l’épidémie de Covid-19, « n’a bénéficié d’aucun passe-droit », assure dimanche la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

« Je comprends l’émotion et la colère des professionnels et des artistes qui ont dû annuler leurs activités et c’est un véritable crève-cœur », affirme la ministre sur le site du Parisien, dimanche soir. « Le parc du Puy-du-Fou n’a bénéficié d’aucun passe-droit ».

Le premier ministre Jean-Castex a prolongé cette semaine jusqu’au 30 octobre l’interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes, sauf dérogation préfectorale. Une mesure qui a conduit à l’annulation de plusieurs festivals majeurs cet été, comme Avignon pour le théâtre ou les Vieilles Charrues pour les musiques actuelles.

Vendredi, la préfecture de Vendée a pris un arrêté autorisant le Puy du Fou à accueillir jusqu’à 9.000 personnes pour son spectacle nocturne, la Cinéscénie, le samedi 15 août.

Cette décision a hérissé le monde de la culture. « Deux poids deux mesures !! En ces temps de crise majeure pour l’événementiel, les concerts, les réunions sportives et les discothèques cela est encore plus insupportable à vivre !! », a ainsi twitté Pascal Nègre, figure du show-business, ex-président d’Universal Music France et ex-vice-président d’Universal Music International.


« C’est incompréhensible », a lâché Jean-Michel Ribes, directeur du théâtre parisien du Rond Point, sur Europe 1. « Je pense que là, il va y avoir une vraie question au gouvernement et il va falloir qu’il y réponde et qu’il explique », a poursuivi l’homme de spectacle. Interrogée sur les bonnes relations qu’entretiendraient Emmanuel Macron et Philippe de Villiers, créateur du Puy du Fou, Roselyne Bachelot répond dans Le Parisien: « Il n’y a aucun fait du prince. Le préfet de la Vendée a examiné les dispositions du protocole sanitaire présenté par les organisateurs et fait en lien avec l’Agence régionale de santé ».

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 45 = 51