Connecte-toi avec nous

La Roche sur Yon

Pays-de-la-Loire : Entre 50 et 62 ans, un actif sur deux estime que la crise sanitaire incite à revoir le rapport à sa future retraite

Published

on

Pays-de-la-Loire : Entre 50 et 62 ans, un actif sur deux estime que la crise sanitaire incite à revoir le rapport à sa future retraite (DR)

A l’occasion de l’ouverture de la 6e édition des Rendez-vous de la retraite, l’Assurance retraite et l’Agirc-Arrco ont demandé à OpinionWay d’interroger plus de 2 000 Français actifs âgés de 50 à 62 ans sur leur rapport à leur future retraite. La crise sanitaire incite la moitié des personnes de la région se situant à plus ou moins dix ans du départ à la retraite à réfléchir davantage à leur retraite.

64 % des actifs seniors en Pays-de-la-Loire déclarent s’être posé des questions sur les conséquences possibles de la crise sanitaire sur leur future retraite.

La crise sanitaire a modifié les conditions de travail de nombreux actifs âgés de 50 à 62 ans : 35 % d’entre eux déclarent avoir pratiqué le télétravail.

Par ailleurs, le contexte de crise a fait évoluer la situation professionnelle d’un peu plus d’un quart des actifs âgés de 50 à 62 ans, concernés par une période de chômage ou d’activité partielle et/ou par une baisse de rémunération.

Toutes ces situations ont conduit les actifs des Pays-de-la-Loire à quelques années de la retraite à se projeter dans la suite de leur carrière professionnelle, à anticiper la préparation de leur retraite ou à l’appréhender différemment. La moitié d’entre eux (50 %) estiment que le contexte de crise pourrait les inciter à revoir leur rapport à la retraite. Un tiers (35 %) avouent avoir déjà commencé à y réfléchir.

Le montant de la retraite : 1ère source de questions et de motivation de départ à la retraite

Parmi les questions que se posent aujourd’hui les actifs des Pays-de-la-Loire âgés de 50 à 62 ans sur leur future retraite, deux sujets arrivent en tête : le montant de leur future retraite et le nombre d’années qu’il leur reste à travailler pour avoir une retraite suffisante, pour plus de 80 % d’entre eux.

Ces actifs avouent d’ailleurs que l’aspect financier pèse fortement dans le choix de leur départ à la retraite (87 %) avec notamment la volonté d’acquérir un pouvoir d’achat suffisant.

Parmi leurs autres questionnements, les sondés se soucient également de l’impact que peuvent avoir sur leur future retraite leurs choix de vie personnels et professionnels (73 %). Enfin, et le contexte actuel pouvant y contribuer, 67 % d’entre eux s’interrogent sur les possibilités de fin de carrière accessibles dans leur situation (retraite anticipée, retraite progressive, dispositif carrière longue…).

L’importance de conseils personnalisés pour étudier les possibilités de fin de carrière

Pour répondre à leurs interrogations et les aider à préparer leur départ à la retraite, plus de 70 % des actifs des Pays-de-la-Loire âgés de 50 à 62 ans requièrent des conseils et services personnalisés. Principalement pour savoir ce à quoi ils auront droit une fois à la retraite compte-tenu de leur parcours, mais aussi pour être accompagnés dans leurs réflexions et choix futurs, et notamment sur les possibilités et aménagements de fin de carrière. Ils sont plus nombreux encore (81 %) à demander un accompagnement personnalisé pour faire le point sur les démarches administratives à effectuer.

Les caisses de retraite sont les premières sources d’information sur la retraite

Pour répondre aux interrogations des actifs et à leur besoin d’accompagnement, les organismes de retraite proposent des services et outils d’aide à la décision gratuits et communs à l’ensemble des régimes de retraite. Ainsi, ils sont accessibles en ligne sur les espaces personnels des sites www.lassuranceretraite.fr ou www.agirc-arrco.fr. Les actifs ont notamment la possibilité de consulter en ligne leur relevé de carrière ou de calculer le montant et l’âge de leur départ à la retraite.

La majorité des actifs des Pays-de-la-Loire âgés de 50 à 62 ans (51 %) identifient les caisses de retraite comme principales sources d’information sur la retraite. Les actifs déclarent se tourner également vers leur environnement professionnel, leur entourage familial ou d’autres acteurs privés.

« La crise sanitaire est comme pour chaque évènement majeur intervenant dans une vie l’occasion d’une prise de recul sur sa situation personnelle et professionnelle, sur ses aspirations actuelles et futures. Pour les actifs à plus ou moins dix ans de l’âge de la retraite, le contexte les amène à reconsidérer leur rapport à la retraite et à s’interroger. Pour autant, leurs interrogations restent conformes à celles qui nous sont posées habituellement : A quel moment vais-je partir à la retraite et combien vais-je toucher ? C’est pour répondre à leur besoin d’informations et de conseils propres à chaque situation personnelle, que nous organisons tous les ans les Rendez-vous de la retraite. Nous allons au-devant des actifs pour leur proposer sur une semaine des créneaux d’information en ligne, par téléphone ou dans l’un des 230 points d’accueil ouverts cette année avec l’Assurance retraite, à travers le territoire. L’événement qui est une fois encore un grand succès doit permettre d’offrir un coup de projecteur à l’offre d’accompagnement que nous mettons gratuitement à la disposition des actifs », commente François-Xavier Selleret, Directeur de l’Agirc-Arrco.

« Les « Rendez-vous de la retraite » nous donnent une belle opportunité d’aller à la rencontre de nos assurés et de répondre à leurs questions actuelles, dans le contexte de crise sanitaire. Ils illustrent notre volonté commune d’offrir à l’assuré un service global et simplifié : c’est une nouvelle étape dans la coopération entre l’Assurance retraite et l’Agirc-Arrco ! Cet évènement est également l’occasion de valoriser les services développés par nos équipes. Forts des expériences et savoir-faire des deux régimes, nous misons sur la synergie entre les services digitaux et l’accueil en Carsat et Cicas pour répondre au plus près des besoins des assurés. Pendant six jours, 40 000 rendez-vous sont proposés au public : ils permettront d’obtenir une information personnalisée, gratuite et experte sur la retraite. En raison du contexte sanitaire, cette opération est prévue en présentiel et en distanciel. Les conseillers mobilisés seront amenés à répondre à toutes les questions posées par les assurés, qui peuvent reconsidérer leur retraite prochaine ou future selon l’impact de la crise sanitaire sur leur situation personnelle et professionnelle. », poursuit Renaud Villard, Directeur de l’Assurance retraite.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 2 =